Art interactif pour tous

 

Des œuvres interactives (nées d’une comparaison entre les arts et complétées par plusieurs personnes) lient tous groupes d’âge et différents angles de perception à un niveau très profond pour devenir la fondation de notre humanité, de notre connaissance et de  notre créativité.

 Elle engage enfants, adultes et professionnels dans un dialogue direct, consacrant ainsi l’identité de chacun, donnant à tous  une reconnaissance réconfortante. Cette forme d’art appartient à la communauté et en priorité, aux établissements et responsables de la santé. Des ventes aux enchères dans le cadre d’expositions et de concerts au bénéfice de la recherche ou de la pratique médicale, la mise en place d’une galeries interactives dans les hôpitaux sur site, lié au site interactif Turbinegeneration de la Galerie Tate Modern et tous autres sites semblables, dans le monde, doivent être mis en place, afin d’atteindre un très large public comme sponsor prioritaire. De tels sites doivent rassembler de nouveaux critiques d’art, appartenant à un large public. Car comme Einstein le soulignait , l’art n’est rien sans la science et la science n’est rien sans l’art. Et cette interaction forme une recherche en action que les scientifiques doivent analyser et consacrer.

 Les artistes doivent être invités en tant que membres indépendants  des services éducationnels et de la santé. Car ils doivent apporter leur unique, authentique artistique et expérience humaine, avec l’aide de thérapeutes et autres professionnels de la santé. A chaque pas, avec des galeries sur site et des expositions soutenues par les écoles, les musées locaux, les galeries, les écoles de musique autant que les  diverses associations de chaque communauté, l’art apporte à tous les malades, l’expérience la plus positive, une intégration dans la vie, au-delà des murs des hôpitaux.

 Les publications dans lesquelles des écrivains établis, des maîtres des arts plastiques, invitent tous les enfants, adolescents  en tant que co-auteurs, deviennent  une autre reconnaissance à long terme pour toutes les parties engagées, ainsi qu’une source de financement pour le secteur de la santé.

 Le développement d’une culture de dessin spontané au-delà des portes des écoles, des portes des hôpitaux (avec l’assistance de la caméra Lucida, par exemple) est vitale for tous, nous libérant des dangers du monde virtuel de la technologie.

 L’art en interaction, ou « l’art dialogue » forme l’architecture de notre cœur, un partage de créativité avec solidarité. Il s’agit de découvrir l’art par la  liberté d’expression et le choix d’une grande variété de techniques alternativement,  en quelque sorte une fusion de l’expression avec la technique. (voir article architecture du cœur).

 Béatrice Cofield,

 

Founder of Jeunes Maîtres des Arts- Young Masters of Arts   

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau