Les Arts Visuels et la Musique

  Notre but est de promouvoir  le talent de notre jeunesse avec le soutien du monde adulte (parents, autorités locales, régionales et nationales, membres de l'éducation, des professions artistiques et scientifiques, associations diverses, galeries d'art, écoles de musique, musées).

- Nous reconnaissons ce talent au travers:

  • d' expositions

  • de concerts

  • de festivals d'arts plastiques et de musique

  • de publications où jeunes et adultes peuvent s'exprimer côte à côte, parrainés par des maîtres des arts  plastiques et de  musique

Nous rendons accessible l'art  à tous  groupes d'âges, dans le cadre d'un dialogue, entre communautés, en priorité rurales, et régions au sein de l' Europe.


 

  

De l'abstraction à la représentation 

                
         

      

          
          

   Ecole de Bouzy-La-Forêt : enfants âgés de 8 à 10 ans, classes de Mesdames Gérard et Berny.

  

          
 

  

                 
           

 Ecole de Bouzy La Forêt enfants âgés de 7 à 9 ans. Classes de Mesdames Cerdan et Legrand de la fluidité du trait à la découverte d’une architecture des sons.Classe de Madame Julien- Ombres et lumières de la forêt- enfants âgés de 9 à 10 ans

  -----------------------------------------------------------------------------

 

 Toutes ces peintures ( environ 500 entre plusieurs écoles par des enfants âgés de 7 à 10 ans) ont été portées par la musique de Monsieur Walter Fabeck,  nommée voyage dans l'espace.Elles révèlent un contact profond de l'enfant  avec lui-même  et la musique où l'invisible y est étrangement décrit avec  émotion et précision. Elles nous livrent  les éléments universels et individuels de notre humanité.

Monsieur Walter Fabeck, muscien et compositeur commente :

 "C'est la pensée, une idée qui commence à former l'image qui ,ensuite, nous pénètre pour toucher au fond de notre être le sensuel. Un "son-image" commence par les sens et nous guide vers des idées ".Jacques Barzun

En tant que musicien professionnel, ma vie serait appauvrie sans un contact avec la pureté de l'imagination inhérente à notre jeunesse. Dans le cadre de mes activités , j'ai  particulièrement apprécié un échange de créativité avec des jeunes de tous âges, milieux et nationalités en élaborant beaucoup de projets dont le but était d'explorer certains liens étroits et fascinants entre diverses formes d'art, et, par des exercices de créativité, développer de nouvelles oeuvres liant la musique avec les arts plastiques et les arts de représentation .

 J'aime enrichir mon expérience de compositeur ,directeur d'ateliers de musique pour le théâtre et le cinéma, en recherchant les connections profondes qui se tissent lorsque une interaction entre diverses formes d'art s'accomplit. Dans ce domaine, j'ai été très  motivé et inspiré par Madame Béatrice Cofield. Elle a interprété  certaines de mes compositions en décrivant les trajets émotionnels  de ma musique avec une grande sensibilité et intuition . Et ceci nous mena à rechercher des réponses équivalentes parmi les jeunes.

Un projet pilote en 2005 consacré à la composition simultanée de peintures et de musique m'a plus que convaincu  de la profondeur, de la richesse de liens réciproques entre la musique et les arts plastiques.En juillet 2009, je fus privilégié d'avoir été invité par Madame Béatrice Cofield où elle réside afin de témoigner de cette fascinate interaction, de m'y 'engager personnellement et l'explorer davantage.

J'ai été très impressionné par la profondeur des émotions exprimées par de si jeunes enfants.

 Nos expositions- concerts :

La création de diaporamas avec ces oeuvres, leur projection sur un grand écran lors des expositions permet à l'enfant de mieux  les percevoir , de les découvrir sous un autre angle. Monsieur Walter Fabeck a improvisé des compositions musicales devant ces images en mouvement , consacrant ainsi cet échange en un dialogue émouvant :

" J'ai improvisé sur piano et avec de la musique électronique des compositions musicales  pour les expositions de 2009 et 2010 à Bouzy la Forêt ainsi qu'à Jargeau en 2010. En 2009, j'ai introdui dans ma musique certains sons qui , me semblait 'il , évoquaient   l'environnement  ( des insectes ,des oiseaux , des reflets de lumières de la forêt , des étangs ) car je crois que ce  lien avec l' environnement joue un rôle  majeur dans l'expression de notre créativité."

 Une première composition de groupe  complétée par des enfants de 6 à 18 ans, lors du concert de Monsieur Fabeck en juin 2009 capte la force du rythme de la musique par une multitude de marques  qui s'unifient en de vibrantes vagues de formes et de couleurs . Un tissu d'émotions stridant,  si vivant, formé avec spontanéité,  par un geste , à la fois libre, vigoureux, doux, léger, porté par les sons, porté par l'énergie de l'émotion .

 " Tandis que je jouais cette musique et m'inspirais  des images des enfants sur le diaporama, un groupe d'enfants créa de nouvelles images. Ceci m'apparut comme la naissance d'un évènement important  et unique du point de vue de notre compréhension, notre analyse des réponses culturelles universelles  et individuelles à la peinture et la musique, de l''analogie entre les vagues de sons et les rythmes, les lignes mouvantes et les contrastes dans les peintures, les notions comparables de couleur,d'espace dans les domaines visuels ,de l'audition et bien d'autres domaines intéressants..."

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau